De la ferme à votre table avec Raffi Krikorian, co-fondateur
De la ferme à votre table avec Raffi Krikorian, co-fondateur

Quel genre de personne décide de secouer une industrie qui fonctionne de la même manière depuis des décennies? Raffi Krikorian, co-fondateur du Marché Goodfood et vice-président de l’approvisionnement, nous offre un aperçu des raisons pour lesquelles il est en mission pour changer la façon dont la nourriture se retrouve sur les tables des canadiens.

Tout d’abord, Raffi est un grand passionné de cuisine!
«Depuis que je suis enfant, j’ai toujours été obsédé par la nourriture. Toutes les histoires que mes parents racontent sur moi me décrivent en train de manger, de cuisiner ou de poser des questions sur la nourriture » raconte Raffi avec un sourire nostalgique. «Certains de mes meilleurs souvenirs sont d’aller à la ferme avec ma famille, de m’asseoir sur le tracteur, de cueillir des légumes et de mordre dedans.»

Durant ses études, Raffi a cumulé des emplois d’étudiant. Son travail dans une épicerie lui a ensuite permis d’approfondir ses connaissances des produits frais, il a même travaillé comme boucher pendant les 4 premières années de sa vie professionnelle. Après avoir obtenu son diplôme en finance, Raffi a mis son sens des affaires au service du développement des affaires à la Banque Nationale. En faisant équipe avec ses amis et futurs co-fondateurs du Marché Goodfood, Jonathan Ferrari et Neil Cuggy, les roues du changement ont été mises en mouvement.

Le goût de la nourriture fraîche et la volonté de réussir ont mené Raffi à trouver sa vocation : aider les canadiens à profiter de produits frais, de meilleure qualité, d’avantage locaux, ce qui a aussi l’avantage de supporter les agriculteurs canadiens.

«Nous avons un grand respect pour les agriculteurs qui mettent toute leur énergie dans la terre qu’ils possèdent pour cultiver ce qu’ils croient être les produits les plus beaux et les plus savoureux», explique Raffi. «De nombreux agriculteurs ont de la difficulté à commercialiser leurs produits au grand public tout en gagnant leur vie correctement. C’est là que nous entrons en jeu, en connectant les fermes avec nos membres. Nous veillons à ce que les agriculteurs puissent vendre ce qu’ils récoltent et à ce que nos membres reçoivent les fruits et les légumes les plus frais à mettre sur leur table.»

Se trouvant au milieu de la chaîne d’approvisionnement, Raffi décrit également les nuances de la demande: «Nous essayons toujours de fournir le meilleur, mais nous comprenons aussi que nos membres savent ce qu’ils aiment. Nous leur donnons le contrôle total et les laissons dicter les normes. Nous nous mettons au défi de faire toujours mieux et les commentaires de nos membres sont primordiaux. Nous nous donnons le maximum de flexibilité avec nos fournisseurs afin que, si nos membres ne sont pas satisfaits de quoi que ce soit, nous soyons en mesure de faire les ajustements nécessaires extrêmement rapidement.»

Tous ceux qui connaissent Raffi savent qu’il est un négociateur acharné et que créer de la valeur lui tient énormément à cœur. «Chaque fois que nous faisons des économies sur la nourriture, nous la réinvestissons dans les paniers de nos membres afin d’augmenter leur satisfaction. Notre objectif est de rester ludique et intéressant pour nos membres et de les aider à redécouvrir la nourriture sous un autre angle, semaine après semaine.»

A l’heure de la mondialisation, il faut se surpasser pour surprendre le consommateur moyen. Raffi n’est pas découragé pour autant : les approches novatrices sont sa force. Une de ses méthodes d’approvisionnement pour les ingrédients peu commun dans le commerce, témoigne particulièrement de son engagement à travailler directement avec les fermes. «Nous recherchons différents sortes de fruits et de légumes qui ont été cultivés il y a des années et qui semblent avoir disparu; nous essayons de comprendre pourquoi c’est le cas et comment nous pouvons redonner vie à ces légumes grâce à nos paniers. Nous examinons les catalogues des fournisseurs en qui nous avons confiance et nous essayons de choisir les produits qui, selon nous, conviendraient le mieux à nos recettes et à nos membres. Ensuite nous travaillons avec nos producteurs-partenaires pour les cultiver afin que nous puissions les récolter juste avant de les mettre dans nos paniers.»

Aucun succès ne vient du jour au lendemain, explique Raffi, et ses conseils aux autres jeunes entrepreneurs sont très révélateurs. À une époque où les victoires faciles et la satisfaction instantanée peuvent parfois l’emporter sur le bon vieux travail et la prise de risque :

«Si vous ne vous sentez pas sérieusement mis au défi tous les jours, c’est que vous n’essayez pas assez fort et il qu’il y a trop de valeur perdue.

(On vous avait bien dit que créer de la valeur lui tenait à cœur!)
__________

Jeter un oeil sur ce que Raffi a pour vous cette semaine, consultez le menu!

Vous avez une question pour Raffi? Contactez notre Brigade du Bonheur et ils seront heureux d’obtenir une réponse pour vous!

Posted by Marc Di Nardo 0 Comments

0 comments

The comments are closed