Le guide ultime pour réutiliser les déchets de cuisine et les restants afin de réduire le gaspillage alimentaire
Le guide ultime pour réutiliser les déchets de cuisine et les restants afin de réduire le gaspillage alimentaire

Des pelures de légumes aux restants du poulet rôti d’hier, il est facile de jeter des restes qui paraissent inutilisables sans vraiment y réfléchir. Et si ces restes de cuisine n’étaient pas aussi inutiles que vous le pensiez?

Bien que le gaspillage alimentaire soit un problème mondial, il existe de nombreux moyens de faire une réelle différence. De la repousse de vos légumes préférés à la congélation d’avocats (oui, vraiment!), voici 5 façons de faire preuve de créativité avec vos restes de cuisine et vos restants afin de réduire le gaspillage alimentaire, d’économiser sur votre facture d’épicerie et de faire un geste concret pour l’environnement.
 

Faites repousser vos légumes

 
Unsplash image de semis

Avec un peu de soleil et d’eau, plusieurs de vos légumes préférés peuvent repousser sans même avoir besoin d’un espace de jardin. Essayez ces projets faciles à réaliser, aussi amusants pour les enfants que pour les adultes!
 

Oignons verts

 
Probablement le légume le plus facile à faire repousser, l’oignon vert pousse vite et ne nécessite qu’un verre d’eau et un bord de fenêtre ensoleillé pour se régénérer.

Comment faire pousser des oignons verts dans l’eau :

  • Lorsque vous hachez des oignons verts pour une recette, arrêtez à environ 2,5 cm au-dessus de la racine.
  • Mettez vos racines dans un verre placé dans un endroit bien éclairé, l’extrémité de la racine vers le bas, en couvrant seulement les racines d’eau.
  • Changez l’eau à tous les deux ou trois jours et regardez vos oignons pousser!

 

Laitue et bok choy

 
Votre souper consistait d’une délicieuse salade servie avec une vinaigrette maison facile? Au lieu de composter votre bout de laitue, cultivez-le à nouveau pour obtenir de nouvelles feuilles, parfaites pour une salade d’accompagnement ou pour garnir un sandwich. Ce procédé fonctionne particulièrement bien avec la laitue romaine, mais d’autres légumes-feuilles, comme le chou et le bok choy, repousseront également.

Comment faire pousser de la laitue dans l’eau :

  • Lorsque vous coupez votre laitue, arrêtez à environ 2,5 cm au-dessus de la tige.
  • Dans un endroit bien éclairé, placez votre tronc de laitue dans un bocal peu profond et couvrez-le à moitié avec de l’eau.
  • Changez l’eau tous les deux jours jusqu’à ce que de nouvelles feuilles poussent et que des racines apparaissent.
  • Après environ une semaine et demie, récoltez vos nouvelles feuilles.

 

Fines herbes

 
Presque aussi faciles à cultiver que les oignons verts, les fines herbes, comme le basilic, la menthe et le thym, peuvent facilement repousser dans un verre d’eau. En gardant l’eau fraîche et les feuilles taillées, elles peuvent durer longtemps sur le rebord d’une fenêtre.

Comment faire pousser des fines herbes dans l’eau :

  • Conservez un brin de votre herbe préférée, en enlevant les feuilles des deux tiers inférieurs de la tige, mais en gardant les feuilles supérieures intactes.
  • Coupez un peu la tige en biais pour l’aider à absorber plus d’eau.
  • Placez dans un verre d’eau, en vous assurant qu’aucune feuille n’est immergée. Placez dans un endroit ensoleillé.
  • Changez l’eau tous les deux ou trois jours et regardez vos herbes pousser!

Conseil du chef : Lorsque les racines prennent forme, vous pouvez planter vos projets dans un pot ou dans le jardin.

 

Préparez des bouillons et des soupes à partir de restes

 
Unsplash image de soupe sur une table

Pour éviter le gaspillage alimentaire, il faut bien faire ses courses : planifier ses repas hebdomadaires, faire et respecter une liste de provisions et n’acheter que ce dont on a besoin. Vous risquez néanmoins de vous retrouver avec quelques restants de temps en temps. Alors que faire du poulet rôti, de la purée de pommes de terre ou des pâtes en trop de la veille? Préparez des bouillons et des soupes!
 

Bouillon de légumes

 
Un bouillon de légumes savoureux est facile à préparer et vous permet de profiter davantage de vos légumes tout en vous évitant d’avoir à acheter du bouillon à l’épicerie. Utilisez les restes de légumes que vous avez sous la main, comme des morceaux d’oignons et d’ail, des pelures de carottes, des tiges et des feuilles de céleri, des tiges d’herbes fraîches, des morceaux de gingembre et des légumes-feuilles flétris.

Certains chefs suggèrent d’éviter les légumes crucifères comme le brocoli et les choux de Bruxelles, tandis que d’autres conseillent de les utiliser, mais avec modération. Jugez-en par vous-même et découvrez quels arômes conviennent le mieux à votre bouillon maison.

Comment préparer un bouillon de légumes :

  • Avant de les préparer, lavez bien vos légumes. Jetez tout aliment moisi dans le bac à compost.
  • Lorsque vous préparez votre mise en place pour un repas, conservez les restes de légumes comme les pelures, les tiges, les troncs et les feuilles dans un sac de congélation et mettez-les au congélateur jusqu’à ce que le sac soit plein.
  • Lorsque vous êtes prêt à préparer votre bouillon, videz le sac dans une grande casserole. Ajoutez suffisamment d’eau pour bien couvrir les restes.
  • Assaisonnez avec du sel, du poivre et tout autre assaisonnement, au goût.
  • Amenez à ébullition, puis baissez le feu et laissez mijoter pendant environ une heure.
  • Retirez du feu. Filtrez à l’aide d’une passoire placée au-dessus d’un grand bol. Goûtez au bouillon et assaisonnez au goût. Utilisez un tamis pour filtrer le bouillon à nouveau, si désiré.
  • Jetez les restes dans le bac à compost et laissez le bouillon refroidir.
  • Séparez en portions, étiquetez, datez et congelez pour utiliser plus tard comme base pour vos soupes, ragoûts et sauces.

 

Bouillon de poulet et d’os

 
Après un délicieux souper de poulet, un festin de dinde ou un autre repas de viande, gardez les os restants pour en faire un délicieux bouillon maison. Préparer un bouillon à partir d’os demande un peu plus de travail que la préparation d’un bouillon de légumes, mais le goût riche et savoureux que votre bouillon ajoutera à vos futurs repas en vaudra la peine.

Comment préparer un bouillon de poulet (ou d’os) :

  • Enlevez les restants de viande des os et gardez-les pour une soupe ou un sandwich.
  • Placez les os dans une grande casserole et recouvrez-les de beaucoup d’eau. Ajoutez un peu de vinaigre de cidre de pomme ou de jus de citron pour aider à décomposer le collagène se trouvant dans les os.
  • Assaisonnez avec du sel, du poivre et d’autres assaisonnements, au goût.
  • Portez à ébullition, puis baissez le feu et laissez mijoter pendant 12 heures ou plus. Plus la cuisson est longue, plus le goût sera prononcé.
  • Vous remarquerez des résidus mousseux qui montent à la surface lorsque le bouillon cuit. De temps à autre, pendant les premières heures, enlevez la mousse et jetez-la.
  • Environ 6 heures avant que le bouillon soit prêt, ajoutez des restes de légumes comme des oignons, des carottes, du céleri, de l’ail et des fines herbes dans la casserole. Ajoutez un peu plus d’eau au besoin.
  • Retirez du feu et laissez refroidir légèrement. À l’aide d’un tamis placé au-dessus d’un grand bol, égouttez les os et les restes de légumes. Compostez les os et les restes et laissez le bouillon refroidir.
  • Séparez en portions, étiquetez, datez et congelez pour utiliser plus tard comme base pour vos soupes, ragoûts et sauces.

 

Faites-en une soupe

 
En entrée, comme plat principal, en accompagnement ou sous forme de sauce, les soupes peuvent transformer les restants de la veille et les légumes moins appétissants en de nouveaux plats savoureux. C’est l’une des façons les plus rapides, les plus faciles et les plus délicieuses d’utiliser les aliments se trouvant dans votre réfrigérateur et votre garde-manger!

Comment faire de la soupe à partir de restants :

  • Dans une grande casserole à feu moyen, versez un peu d’huile et ajoutez des légumes hachés comme des oignons, du céleri et des carottes (on appelle cette combinaison « mirepoix »). Assaisonnez avec du sel, du poivre et vos assaisonnements préférés, en goûtant et en ajustant tout au long du processus.
  • Ajoutez une portion de votre bouillon maison (décongelé ou surgelé) et portez à ébullition.
  • Pour obtenir une soupe plus épaisse, ajoutez des restes de sauce, de la purée de pommes de terre, de la sauce pour pâtes, de la sauce au fromage ou de la bouillie de fécule de maïs.
  • Réduisez le feu et laissez mijoter, en ajoutant des restes déjà cuits comme de la viande, des légumes rôtis, des pâtes ou des grains.
  • Facultatif : Passez au mélangeur pour obtenir une soupe crémeuse et veloutée.

Conseil du chef : Congelez vos bouillons et soupes dans des sacs de congélation de taille moyenne, congelés à plat pour économiser de l’espace.

 

Congelez des aliments que vous ne pensiez pas pouvoir congeler

 
Unsplash image d'une planche à découper avec des légumes

Congeler des aliments est un excellent moyen de prolonger leur vie et de garder certains ingrédients à portée de main pour pouvoir les utiliser plus tard. Soyez stratégique quant à ce que vous congelez et faites attention de le faire comme il faut – vous ne voulez pas vous retrouver avec un congélateur plein d’articles que vous ne ferez que jeter éventuellement (oui, on vous regarde, bananes congelées pour du pain aux bananes!).

Utiliser votre congélateur de manière stratégique et intégrer ce que vous avez congelé dans la planification hebdomadaire de vos repas peut contribuer à réduire le gaspillage alimentaire.

Si certains aliments pouvant être congelés, comme les bananes mentionnées ci-dessus, sont bien connus, ceux-ci pourraient vous surprendre!
 

Avocats

 
Ah, le fameux avocat – pas mûr, pas mûr, toujours pas mûr, mûr, trop tard! Si votre avocat est mûr mais que vous n’êtes pas prêt à l’utiliser, placez-le au congélateur en entier. Oui, juste comme ça.

Quand vous êtes prêt à l’utiliser, sortez-le du congélateur et passez-le sous l’eau chaude pendant une ou deux minutes. Laissez-le ensuite décongeler sur le comptoir pendant environ une demi-heure jusqu’à ce qu’il commence à devenir plus mou, puis tranchez-le et enlevez sa peau. Votre avocat sera aussi bon que s’il était frais et sera prêt à être utilisé dans vos guacamoles, sandwichs, et plus encore!
 

Herbes fraîches

 
Nous avons tous déjà acheté un bouquet d’herbes fraîches avec les meilleures intentions qui soient. Mais après les avoir ajoutées ici et là ou utilisées en tant que garniture, ces fines herbes sont trop souvent oubliées au fond du tiroir à légumes. Les herbes fraîches peuvent être conservées au frigo assez longtemps dans de bonnes conditions, mais offrez-vous encore plus de possibilités en les congelant.

Lorsque vos herbes commencent à flétrir un peu, hachez-les grossièrement et placez-les dans un bac à glaçons. Ajoutez ensuite juste assez d’huile d’olive pour les recouvrir. Congelez vos glaçons pendant au moins 8 heures, puis placez-les dans un sac ou un contenant de congélation. Pour ajouter une saveur d’herbes fraîches à un plat cuisiné maison, placez un cube dans une poêle chaude et utilisez l’huile de cuisson comme vous le feriez normalement.
 

Œufs (sans coquille)

 
On confirme la rumeur : vous pouvez congeler des œufs! Bien que les œufs congelés ne soient pas aussi efficaces que les œufs frais dans toutes les recettes, ils sont tout de même parfaits pour les œufs brouillés, les omelettes et de nombreuses pâtisseries.

S’il vous reste quelques œufs qui sont presque passés date, congelez-les jusqu’à ce que vous soyez prêt à les utiliser. Cassez simplement des œufs dans un grand bac à glaçons ou fouettez les œufs ensemble dans un bol, répartissez-les uniformément dans un bac à glaçons et congelez-les. Lorsque vous avez besoin d’un œuf, décongelez-le dans le réfrigérateur pendant la nuit et utilisez-le immédiatement. Notez que cette astuce ne fonctionne que pour les œufs crus, les œufs durs ne se congèlent pas bien.

Conseil du chef : Pas certain si vos œufs sont assez frais pour être congelés? Placez votre œuf dans un verre d’eau. Si l’œuf reste au fond à l’horizontale, c’est qu’il est encore frais. S’il reste au fond, mais est à la verticale, il est encore bon, mais le temps presse! S’il flotte, c’est le moment de le composter.

 

Pâtes fraîches

 
Les pâtes fraîches rendent presque tous les plats de pâtes absolument irrésistibles et cuisent en deux fois moins de temps (ou encore moins) que les pâtes sèches. En raison de la nature de leurs ingrédients, les pâtes fraîches ont une durée de vie assez courte et peuvent devenir pâteuses et perdre leur fraîcheur après quelques jours au frigo.

Pour préserver vos pâtes fraîches, utilisez vos mains pour séparer les morceaux qui se sont collés ensemble, divisez les pâtes en portions et mettez-les au congélateur dans un sac ou un contenant de congélation. Vous pourrez ensuite les faire cuire directement à leur sortie du congélateur, car le temps de cuisson ne prendra qu’une ou deux minutes de plus.
 

Hummus, pestos et sauces

 
Vous avez fait une grosse quantité de sauce pour pâtes, essayé un nouveau type de pesto ou acheté trois saveurs de hummus parce qu’il vous était impossible de n’en choisir qu’une? Répartissez-les en plus petites portions faciles à utiliser et congelez-les dans des sacs ou des contenants pour congélation. Lorsque vous voulez les utiliser, sortez-les du congélateur et laissez-les décongeler une journée complète au frigo. Une fois décongelé, mélangez bien et utilisez comme vous le feriez normalement.
 

Pâte de tomates

 
Bien souvent, une recette ne nécessite qu’une ou deux cuillères à soupe de pâte de tomates. Comment un cuisinier amateur peut-il donc utiliser la boîte de conserve en entier? Il ne faut surtout pas gaspiller toute cette saveur de tomates condensée!

Pour la conserver, ajoutez des cuillères à soupe de pâte de tomates sur une plaque de cuisson recouverte de papier ciré ou de pellicule plastique et placez-la au congélateur. Une fois congelée, conservez la pâte portionnée dans un sac ou un contenant de congélation. La prochaine fois qu’une recette demandera une cuillère à soupe de pâte de tomates, vous en aurez sous la main sans ne rien gaspiller!
 

Fromage

 
Avant que ce demi-bloc de cheddar oublié ne commence à se transformer, mettez-le au congélateur! Bien que les connaisseurs de fromage ne recommandent pas de le congeler en raison des changements de goût et de texture qui en résultent, le fromage commercial en brique a tendance à se conserver assez bien au congélateur (on ne peut pas en dire autant des fromages à pâte molle comme le brie, ou des fromages artisanaux).

N’hésitez pas à placer une brique entière de mozzarella, de suisse ou de cheddar, toujours emballée, directement dans le congélateur. Ou congelez du fromage râpé pour en avoir à portée de main pour vos pizzas et autres recettes.

Conseil du chef : Lorsque vous congelez des aliments, n’oubliez pas d’étiqueter clairement vos sacs ou récipients avec le nom de l’article et la date à laquelle vous l’avez congelé. Faites un inventaire assez souvent et utilisez d’abord les aliments les plus vieux afin de ne rien gaspiller.

 

Offrez une deuxième vie aux bouts de pain

 
Unsplash image de salade avec croûtons

Personne n’aime vraiment les bouts durs du pain, mais transformez-les au lieu de les composter. Vous serez étonné de voir votre pain rassis voler la vedette.
 

Croûtons

 
Les croûtons maison sont très faciles à préparer et sont un superbe ajout à toute salade ou soupe. Utilisez n’importe quel type de pain, grillez-les à votre goût et personnalisez-les avec les herbes et les épices de votre choix.

Comment faire des croûtons :

  • Tranchez et coupez votre pain en cubes de même taille.
  • Dans un grand bol, mélangez le pain avec un généreux filet d’huile d’olive, du sel, du poivre et de l’assaisonnement de votre choix, au goût. Mélangez jusqu’à ce que le pain soit bien enrobé.
  • Étalez les futurs croûtons sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin et faites-les cuire au four à 350 °C jusqu’à ce qu’ils soient croustillants, en les retournant à mi-cuisson..
  • Une fois refroidis, conservez-les dans un récipient hermétique pendant jusqu’à deux semaines.

 

Chapelure

 
Comme pour les croûtons, il est possible d’utiliser n’importe quel type de pain pour faire de la chapelure. Plus le pain est dur, plus il fonctionne bien, car il est moins humide et se moudra plus facilement, sans former de grumeaux. Utilisez de la chapelure pour enrober de la viande et des légumes que vous ferez ensuite frire, pour garnir des casseroles ou dans un pain de viande.

Comment faire de la chapelure :

  • Coupez votre pain en gros dés et mettez-le dans un robot culinaire ou un mélangeur. Pulsez jusqu’à ce que vous obteniez la grosseur de chapelure désirée.
  • Sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin, étalez les miettes en une seule couche uniforme et faites cuire à 300 ºF pendant environ 10 minutes, en les remuant à mi-cuisson, jusqu’à ce qu’elles soient légèrement grillées et sèches au toucher (attention, elles sont chaudes!).
  • Une fois refroidies, elles peuvent être conservées dans un récipient hermétique jusqu’à deux semaines.

Conseil du chef : Conservez les bouts de pain, les petits pains en trop et les croûtes pendant quelques jours avant de les transformer, car les croûtons et la chapelure se préparent plus facilement avec du pain rassis et séché.

 

Compostez le reste

 
Unsplash image de compost

Réduire le gaspillage alimentaire et éviter d’ajouter des déchets ménagers organiques dans les dépotoirs est possible en réduisant notre consommation, en plus de réutiliser et de recycler ce que nous pouvons. Si vous ne pouvez pas réutiliser ou recycler un aliment, compostez-le.

Le compostage donne une deuxième vie aux déchets alimentaires en restituant leurs nutriments au sol, en réduisant le besoin d’engrais chimiques et en diminuant les émissions de méthane provenant des dépotoirs.

Heureusement, le compostage n’a jamais été aussi facile, même si vous vivez en appartement! De nombreuses villes ont maintenant mis en place une collecte de compost en bordure de trottoir et tout ce dont vous avez besoin pour y participer est un bac de compostage ou un sac compostable pour collecter vos déchets de cuisine jusqu’au jour de la collecte.

Pour commencer à composter, observez ce que vous jetez et comparez avec la liste des articles compostables de votre municipalité. Ce qui est autorisé dans votre bac à compost varie d’une ville à l’autre. Vérifiez donc les directives pour savoir ce qui est accepté dans votre région.

Voici quelques éléments communément acceptés :

  • Fruits et légumes
  • Herbes et épices
  • Pain, riz, pâtes, céréales, pâtisseries
  • Oeufs et coquilles
  • Café et feuilles de thé
  • Noix et coques
  • Serviettes, papier et carton souillés
  • Viande, volaille, os, poisson, fruits de mer (parfois)
  • Produits laitiers solides (parfois)

 
Imaginez, le compost auquel vous avez contribué a peut-être fait pousser les asperges violettes que vous avez cuisinées l’autre soir, et dont les tiges ont servi à faire un bouillon de légumes que vous avez ensuite utilisé pour faire une soupe que vous avez servie avec du poulet rôti dont vous vous êtes servi pour faire un autre bouillon avant de composter vos restes, qui eux ont fait pousser… WOW.

Bien que cette tâche puisse sembler intimidante, chaque acte, aussi petit soit-il, contribue à réduire la quantité de nourriture qui finit dans les dépotoirs.

N’oubliez pas de toujours privilégier la salubrité alimentaire. Si un aliment n’est plus consommable ou si quelque chose y pousse (beurk!), il est temps de le composter.

 
Crédits d’images

Image vedette: Unsplash
Image 1: Unsplash
Image 2: Unsplash
Image 3: Unsplash
Image 4: Unsplash
Image 5: Unsplash

Posted by Cassy Trussell 0 Comments

0 comments

The comments are closed