ON OPÈRE TOUT EN FINESSE avec Maxime Lavoie
ON OPÈRE TOUT EN FINESSE avec Maxime Lavoie

Jour après jour et semaine après semaine, des camions remplis de produits frais, de viandes, de fromages et de tous les ingrédients imaginables s’engouffrent dans les installations de production du Marché Goodfood. Presque instantanément, ils sont transformés en paniers prêts à cuisiner afin d’être savourés par des dizaines de milliers de Canadiens d’un océan à l’autre. Mais derrière cette machine bien huilée se cache un ingénieur avisé et assidu. Au Marché Goodfood, Maxime Lavoie, directeur des opérations, remplit ce rôle avec une réserve inépuisable de dévouement et d’enthousiasme.

Max est un spécimen rare : il possède une discipline et un sens aigu de l’ingénierie tout en étant fier de ses racines issues du milieu agricole, ce qui lui permet d’observer le monde des opérations avec un point de vue unique et une vive perspicacité.

« La nourriture a toujours été importante dans notre famille. Ma mère avait un jardin et on mangeait des légumes frais tout au long de l’été et de l’automne. Pendant l’hiver, on passait la plus grande partie de notre temps à l’érablière pour se préparer au temps des sucres. J’ai beaucoup de bons souvenirs du temps de qualité passé avec mon père et ma famille sur l’érablière, à préparer du sirop d’érable, à manger des plats réconfortants faits maison et à partager des histoires. À un jeune âge, j’ai développé un goût pour les ingrédients de qualité et réalisé la valeur d’un repas partagé en bonne compagnie.»

À l’université, Max a étudié l’optimisation des processus, l’organisation de la production et la logistique. Toutefois, la leçon sur laquelle il insiste est l’importance d’une approche structurée de la résolution de problèmes. Après l’obtention de son diplôme, Max a mis ces apprentissages à l’épreuve en tant que consultant en gestion chez Deloitte, aidant des entreprises de la Fortune 500 à mettre en œuvre des stratégies et à optimiser leurs activités. Après avoir atterri au Marché Goodfood sous la direction du Président de Co-fondateur Neil Cuggy, Max a eu l’occasion d’appliquer plusieurs des meilleures pratiques acquises en tant que consultant. Dans un environnement en constante évolution et qui grandit à un rythme explosif, Max ne se laisse pas intimider et affronte chaque défi avec le sourire.

« Travailler au Marché Goodfood est tellement amusant! Nous sommes une équipe de personnes dédiées qui veulent révolutionner l’industrie alimentaire et façonner la façon dont les Québécois s’alimentent. Une croissance aussi rapide que la nôtre est définitivement exigeante – plus l’entreprise grandit et innove, plus nos défis deviennent complexes, mais d’un autre côté, ils deviennent tellement plus percutants et satisfaisants! Ce que j’aime le plus, c’est qu’on est constamment en train d’apprendre de nouvelles choses et que nos rôles évoluent rapidement. Nous avons tellement de projets à différents stades de leur mise en œuvre que je ne m’ennuie jamais – et j’adore prendre part aux décisions stratégiques qui influent sur nos activités! »

Tout en étant fortement axé sur les processus, les données et l’analyse, Max est très au fait des fondations sur lesquelles le Marché Goodfood est construit – les individus. Avec des centaines d’employés, des milliers de membres et des gigaoctets de données, il parvient à maintenir une sorte d’équilibre entre son cerveau gauche et son cerveau droit qui ferait tourner la tête de la plupart des gens. L’efficacité est bien sûr une priorité, mais Max insiste qu’il ne remplacera jamais une personne par une machine, préférant travailler sur l’automatisation et l’optimisation.

« Le Marché Goodfood aura toujours besoin d’une équipe talentueuse pour manipuler les ingrédients fragiles et s’assurer que les produits de la meilleure qualité soient envoyés à nos membres. L’automatisation nous permettra de portionner des ingrédients peu complexes plus rapidement, plus facilement et avec des coûts moindres, ce qui permet à l’équipe de se concentrer sur les ingrédients plus délicats. L’automatisation offrira aussi de meilleures opportunités à nos employés en leur permettant de développer des compétences nouvelles et variées. »

À la fin de sa journée, l’obsession principale de Max est la qualité, qu’il surveille fanatiquement jour après jour.

« L’expérience et la qualité nous tiennent à cœur à toutes les étapes de la production. Chaque matin, je me réveille en pensant aux projets sur lesquels nous travaillons et en me demandant ce qu’on pourrait faire pour améliorer la qualité. On n’est jamais à court d’idées, et c’est exactement ce que j’aime! »

À la base, l’ingénierie consiste à créer du changement, et Max possède un appétit insatiable, au propre comme au figuré (parlez-en à notre équipe culinaire!).

Pour voir ce que Max a mis sur votre table cette semaine, consultez le menu!

Vous avez une question pour Max? Contactez notre Brigade du Bonheur, qui sera ravie d’obtenir une réponse pour vous!

Posted by Georgia Takacsy 0 Comments

0 comments

The comments are closed