PRIORITÉ SÉCURITÉ avec Matthew Sklar
PRIORITÉ SÉCURITÉ avec Matthew Sklar

Imaginez un monde où personne ne prendrait soin de notre sécurité, nous préférons ne pas y penser!

Si vous vous arrêtez une minute et jetez un coup d’œil autour de vous, vous réaliserez que la plupart de vos biens de consommation et les services rendus ont quelqu’un derrière qui s’assure de la sécurité.

Matthew a toujours aimé la nourriture, mais ce n’est que lorsqu’il a assisté à une journée portes ouvertes à l’Université McGill qu’il s’est rendu compte des perspectives de carrière potentielles en lien avec ses études en sciences naturelles. Après avoir obtenu son diplôme, Matthew a rapidement trouvé du travail en tant qu’auditeur pour une société d’inspection de la sécurité alimentaire et de l’assurance de la qualité qui l’a fait parcourir la planète et visiter plus de 50 cuisines dans 42 villes différentes sur 5 continents. Son prochain défi professionnel le conduisit à Fontaine Santé, où il passa de technicien en assurance qualité à responsable de la sécurité des aliments puis en tant que responsable Sécurité alimentaire/Qualité des aliments pour ce qui était à l’époque la plus grande cuisine de plateaux-repas servis en avion. Quand une opportunité se présenta pour une nouvelle compagnie de repas prêt-à-cuisiner appelée le Marché Goodfood, Matthew décida de tenter sa chance et décrocha le poste.

Il a rapidement commencé à travailler sur des initiatives qui élèverait les standards à un autre niveau:
«Goodfood a une très forte culture de sécurité alimentaire. J’ai eu beaucoup de chance d’avoir le soutien total des cofondateurs dès le premier jour, chose qui n’est malheureusement pas commun dans toutes les compagnies alimentaires. La majorité de nos procédures liées à la sécurité des aliments sont basées sur les meilleures pratiques de l’industrie, telles que le Codex Alimentarius, reconnu internationalement, et le manuel du PASA de l’ACIA. Mes expériences professionnelles antérieures m’ont permis de déterminer quelles procédures devaient être mises en œuvre et par où commencer. »

Une fois établies, Matthew a pu passer à l’étape supérieure:
«Mon plus grand succès jusqu’à présent a été d’obtenir de l’ACIA l’approbation de notre plan HACCP l’année dernière. Le Canada possède l’un des meilleurs systèmes nationaux de sécurité des aliments au monde, ce qui signifie que notre organisme de réglementation, l’ACIA (Agence canadienne d’inspection des aliments), est très strict. De plus, nous sommes inspectés dans le cadre du programme d’hygiène de la viande, le programme plus strict de l’ACIA. Ils accordent une grande importance à la documentation, aux procédures d’exploitation standard clairement définies, à l’évaluation des risques pour tous les ingrédients et toutes les étapes de transformation, des enregistrements opérationnels et à la traçabilité des produits.

Selon ses propres mots, ce n’est pas quelque chose qui l’intimide le moins du monde:
«C’est ce qui rend mon travail passionnant et motivant. Cela fait plus de deux ans que je suis ici et presque rien n’est routinier, et pour moi c’est une bonne chose. J’aime le fait que je façonne l’avenir de l’alimentation canadienne! »

En ce qui concerne sa philosophie sur la sécurité alimentaire, l’accent est mis sur la prévention:
«L’idée d’un système de sécurité alimentaire fort est de protéger le public et de veiller à ce que personne ne tombe malade. Comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir. Mon équipe et moi passons beaucoup de temps en production à effectuer diverses vérifications et inspections: inspections pré-opératoires quotidiennes, vérification du nettoyage des équipements après le dosage, vérification de la température, vérification de la rotation des produits, et bien d’autres. J’essaie aussi de passer au moins une heure par jour sur le lieu de production, en observant les opérations pour m’assurer que tout fonctionne correctement et de façon hygiénique! Toutes les procédures et les contrôles que nous avons mis en place sont conçus pour préserver la fraîcheur et la sécurité de nos produits. »

Comme pour beaucoup de choses dans la vie, il est toujours bon de faire preuve de bon sens:
«Si cela ne passerait pas pour moi et ma famille, alors cela ne le serait pas non plus pour nos membres. Pendant les séances de formation sur la sécurité alimentaire, je dis toujours de se mettre dans la peau d’un membre. Mangeriez-vous cela? Si non, notre membre ne le voudra pas non plus. En cas de doute, jetez-le. C’est une excellente manière de penser. »

Afin de faire de la sécurité alimentaire une priorité chez vous, que vous cuisinez des repas Goodfood ou non, Matthew conseille ce qui suit:
«Lavez toujours vos produits et achetez un thermomètre numérique pour contrôler le temps de cuisson lorsque vous cuisinez».

Merci de nous garder en sécurité, Matt!


Cliquez-ici pour voir nos recettes de la semaine!

Posted by Felix-Emmanuel Legris 0 Comments

0 comments

The comments are closed